SEINS

Home SEINS

(photos en maintenance)

Quand la chirurgie plastique reconstructrice et esthétique touche le symbole de la féminité, le sein…..le tatouage para-médical vient parfaire le résultat en camouflant toutes les cicatrices et les marques disgracieuses…..

Elle peut parfois être « la touche finale »  d’une intervention chirurgicale.

 

Le sein est constitué de plusieurs parties : la glande mammaire, entourée d’un tissu de soutien plein de fibres, et le tissu graisseux. La graisse peut représenter jusqu’à 80 % du volume du sein, qui repose sur un muscle : le pectoral.

Au milieu, on trouve l’aréole. Elle est de couleur et de taille différentes en fonction des femmes.

L’aréole est centrée par le mamelon. C’est l’orifice qui permet au lait de sortir après une grossesse. Le sein a donc un rôle bien précis, celui d’allaiter le bébé. Et surtout, je le répète, il est tout le symbole de la féminité.

Bien souvent, après une grossesse, les seins ont perdu de leur galbe, de leur volume, ou bien l’on constate une ptôse mammaire, c’est alors qu’un grand nombre de femmes ont recourt à une chirurgie plastique de la poitrine, de réduction ou d’augmentation mammaire avec une pose de prothèses, ou bien encore une intervention qu on appelle le lifting des seins.

Dans le cas du traitement d’un cancer du sein, les femmes subissent une reconstruction partielle ou totale du ou des seins.

Alors le tatouage para-médical intervient  pour masquer les cicatrices de ces interventions qu’elles soient esthétiques ou réparatrices, avec des pigments médicaux de couleur peau.

Le tatouage permet de corriger de graves lésions

Le tatouage médical découle du même principe que le tatouage semi-permanent esthétique.

Injectés dans le derme à l’aide d’un dermographe (machine à tatouer), les pigments teintent la peau et servent ainsi à masquer des cicatrices (souvent plus claires ou plus foncées que la carnation) ou des tâches, ou à créér l’illusion de cheveux, de sourcils ou de cils, tombés lors d’une chimiothérapie ou d’une maladie (alopécie, pelade, etc.). Mais le tatouage médical peut surtout être la dernière étape d’une reconstruction mammaire, après un cancer du sein. Il permet de redessiner une aréole, voire un mamelon en trompe-l’oeil.

Tous les médecins ne connaissent pas cette technique

Si le tatouage médical est un acte courant, particulièrement pour la reconstruction du sein, il n’est pas encore proposé systématiquement.

Le Dr Fabien Reyal, spécialisé en chirugie reconstructrice à l’Institut Curie, utilise quant à lui autant le tatouage que la greffe de peau. Cette dernière offrirait, à terme, un rendu plus naturel, mais elle nécessite davantage de soins et laisse une cicatrice à l’endroit où la peau est prélevée -en haut de la cuisse, à côté de la grande lèvre.

« On ne peut pas dire qu’une technique est supérieure à l’autre, explique-t-il. Ce sont deux ‘outils’ avec des avantages et des inconvénients propres, qui s’adaptent à différents types de reconstruction, et c’est leur combinaison qui offre aux patientes les meilleures chances pour un beau résultat. »

Attention il arrive que des médecins n’aillent pas jusqu’à l’étape d’harmonisation des deux seins. J’ai  reçu des clientes à qui l’assistante du chirugien avait tatoué une aréole sur le sein reconstruit, sans tatouer l’autre. Elles se retrouvent donc avec des tétons de couleur différente!

c’est pour cela que je considère toujours les deux seins dans leur ensemble pour faire une reconstruction d’aréole pat tatouage.

Cet acte peut être pris en charge par l’Assurance Maladie

Si le tatouage médical intervient dans le cadre d’une Affection de longue durée exonérante (ALD), il sera remboursé par la sécurité sociale. C’est le cas par exemple pour la reconstruction mammaire -le cancer du sein étant considéré comme une ALD. L’association La maison du cancer précise tout de même « qu’en cas de symétrisation, le remboursement se fait sur examen du dossier ». « Attention, certains chirurgiens pratiquent des dépassements d’honoraires qui peuvent être pris en charge par certaines mutuelles », prévient également le site. Pour le dessin des aréoles -qui nécessite dans tous les cas un devis personnalisé-, les prix varient entre 350 et 1 000 euros pour les deux seins.